ÉDITO

Un festival se doit d’être en perpétuel mouvement pour ne pas s’essoufler. Pour son dixième anniversaire, le festival se réinvente et devient Ôrizons. Un trait d’union au loin qui capte le regard, magnétise les imaginaires vers un ailleurs possible, ce nouveau nom est avant tout fédérateur, poétique et fortement symbolique. Il ouvre une fenêtre sur ce carrefour du monde en pleine mutation.

Nous avons fait ce choix fort, marquant une nouvelle ère, en souhaitant placer le festival à l’échelle du département, avec la volonté d’aller à la rencontre de nouveaux publics.

Une évolution oui, mais dans la continuité. Ôrizons s’affirme comme un projet de territoire qui invite celles et ceux qui le souhaitent à en être acteurs. Il est un laboratoire d’idées que chacun peut s’approprier, c’est ainsi que nous formons, avec près de 40 partenaires, un maillage culturel dense et vivant.

Alors oui, Ôrizons ne ressemble à aucun autre festival, d’ailleurs il est si singulier que nous ne connaissons pas d’autres évènements similaires dans l’hexagone. C’est un OVNI dans le paysage culturel que nous aimons faire vivre afin de nourrir nos rencontres, nos curiosités, et proposer d’autres regards.

Nous vous souhaitons un bon voyage parmi les 22 projets de cette édition, près de 50 rendez-vous à travers les arts et les cultures du Proche-Orient.